Visiter toutes les régions italiennes

Visiter toutes les régions italiennes

08/01/2020 0 Par Arzu

C’est mon rêve… et je suis sur le point de le réaliser !

 

J’ai déjà visité 17 régions italiennes et il ne m’en reste que 3 à découvrir.

Et ensuite ? Recommencer. Tout redécouvrir, encore et encore. Toujours.

C’est l’un de mes buts ultimes dans la vie.

 

Voici la liste de toutes les villes et régions italiennes que j’ai visitées* dans l’ordre chronologique de mai 2004 jusqu’à aujourd’hui (janvier 2020) :

*les villes en gras sont celles que j’ai visitées plusieurs fois alors que les villes en gras et soulignées sont celles où j’ai eu la chance de vivre.

 

Florence, Lucques, San Gimignano, Sienne, Pise #TOSCANE

Padoue, Venise, Vérone #VÉNÉTIE

Arezzo #TOSCANE

Cinque Terre (Monterosso al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomaggiore) #LIGURIE

Piacenza, Parme #ÉMILIE-ROMAGNE

Turin #PIÉMONT

Milan #LOMBARDIE

Rome, Ladispoli #LATIUM

Bologne, Reggio d’Émilie, Modène, Ferrare #ÉMILIE-ROMAGNE

Côme #LOMBARDIE

Vicence, Trévise, Bassano del Grappa, Noale #VÉNÉTIE

Udine, Trieste #FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE

Gaeta #LATIUM

Ancône #MARCHES

Catane, Palerme, Cefalù #SICILE

Desenzano del Garda, Brescia #LOMBARDIE

Macerata, Civitanova Marche, Ascoli Piceno, Urbino #MARCHES

Pescara #ABRUZZES

Pérouse, Assise #OMBRIE

Lecce, Otranto, Gallipoli, Santa Maria di Leuca, Alberobello, Bari, Monopoli, Polignano a Mare #POUILLES

Pesaro, Fano #MARCHES

Mestre #VÉNÉTIE

Trente #TRENTIN-HAUT-ADIGE

Naples, Sorrento, Positano, Salerne, Vietri sul Mare, Amalfi, Capri #CAMPANIE

Gallarate, Busto Arsizio, Varese #LOMBARDIE

Novare, Vercelli #PIÉMONT

Bergame #LOMBARDIE

Domodossola #PIÉMONT

Monza, Pavie #LOMBARDIE

Gênes (Nervi, Boccadasse) #LIGURIE

Alghero, Bosa, Sassari, Cagliari #SARDAIGNE

Lecco #LOMBARDIE

Matera #BASILICATE

Altamura, Molfetta, Trani #POUILLES

 

Matera régions italiennes

 

Mais pourquoi ce rêve ? D’où me vient cet objectif de visiter toutes les régions italiennes ?

 

Il m’est tombé dessus lors de mon séjour en Toscane en juillet 2011. Je faisais un stage à Florence et j’essayais de bouger dans d’autres villes certains week-ends, mais je n’avais pour l’instant visité que celles que j’avais déjà vues lors de mon voyage scolaire en 2004, à savoir Sienne et Lucques.

J’avais donc envie de sortir de ma zone de confort pour le dernier week-end qu’il me restait avant de rentrer en France, et j’hésitais entre deux destinations pour mon premier séjour à 100 % toute seule : Rimini ou les 5 villages constituant les Cinque Terre.

 

Le premier choix était plus proche et mieux accessible en train depuis Florence, mais je n’avais pas envie de passer ma journée affalée à la plage et tout le monde me disait que les Cinque Terre étaient magnifiques même si cela risquait d’être infernal avec le monde en été.

Comme je préférais crever de chaud et supporter la foule en marchant plutôt qu’en bronzant, j’ai opté pour les 5 villages !

 

Résultat ?

Dire que j’ai adoré serait un euphémisme.

 

En réalité, ce ne sont pas vraiment les 5 villages qui ont fait que je me suis fixée cet objectif de visiter toutes les régions italiennes au moins une fois (pour ensuite recommencer !).

Oui, j’étais émerveillée face à tant de beauté… mais je le dois surtout à la préparation et à l’attente du voyage, à l’excitation et à la (bonne) fatigue pendant et après le voyage, au sourire niais que j’avais collé aux lèvres à la fin en regardant à peu près 657 fois toutes mes photos et en repensant à ma journée de folie à parcourir des kilomètres et des kilomètres à pied, à la course contre la montre pour réussir à voir tous les villages, à cette sorte d’adrénaline que j’ai ressenti du matin au soir.

 

Le fait de partir à la journée m’a excitée comme une puce. J’étais comme une pile électrique en prenant mon train alors qu’il n’était même pas 6 heures du matin, je m’en foutais de devoir me taper 5 heures de trajet avec plein de correspondances et de recommencer ensuite pour le retour à Florence à plus de 1 heure du matin.

 

Ce qui m’importait, c’était de découvrir une nouvelle région, de nouveaux paysages, et comme j’étais toute seule, je me sentais libre comme jamais je ne l’avais été auparavant !

 

Le soleil du mois de juillet aveuglait la myope que je suis et cramait tout mon corps mais j’étais juste bien. La foule de touristes ne m’a même pas dérangée tant j’étais dans un état d’esprit positif et paisible.

Pourtant, je n’ai rien fait de spécial étant donné que je n’avais qu’une journée mais je la considère comme l’une de mes meilleures visites. Le fait que ce soit la première à déclencher toute une série de voyages en solo la rend particulière et importante à mes yeux.

 

Un voyage de presque 24 heures, plein d’émotions, inoubliable.

LE voyage qui fut une révélation à mes yeux parce que c’est celui qui m’a changée, qui m’a donné envie de découvrir l’Italie d’une autre manière. À ma manière. En voyageant toute seule, du matin au soir.

 

Alors je veux te dire que oui, les voyages peuvent être des rêves et qu’ils sont réalisables.

Et moi, je rêve de visiter toutes les régions italiennes, puis de recommencer, encore, toujours.

 

Si toi aussi tu rêves de visiter toute l’Italie, ou même de parcourir le monde, crois en toi.

Peu importe le temps qu’il te faudra, tu vas le réaliser.

 

 

stage d'italien à Venise séjour linguistique italien en Italie

 

Découvre mon stage d’italien à Venise pour
vivre italien à Venise : le stage intensif d’italien

  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  • 55
  •