Comment garder la motivation au quotidien quand on veut apprendre l’italien

Comment garder la motivation au quotidien quand on veut apprendre l’italien

29/08/2019 0 Par Arzu

Ma réponse va sûrement t’étonner, mais selon moi pour progresser en italien de manière efficace et durable, il faut justement s’éloigner de la motivation ou au moins ne pas compter juste sur elle à 100 %. 

 

Je sais que c’est normal de tout miser sur la motivation parce qu’on a naturellement besoin de volonté, de passion et de plaisir pour faire les choses à fond et bien. 

 

L’envie d’apprendre l’italien vient de ta passion pour l’Italie, sa langue et sa culture ; c’est cette passion qui te procure du plaisir durant ton apprentissage ; et c’est ce sentiment positif qui te motive à continuer pour améliorer ton niveau jour après jour. 

 

Mais si tu lis cet article, c’est que le simple plaisir d’apprendre l’italien ne t’aide pas à progresser comme tu le veux, non ? 

Que tu n’arrives pas à étudier tous les aspects de la langue (grammaire, conjugaison, vocabulaire) ni à pratiquer toutes les compétences (compréhensions écrite et orale, expressions écrite et orale) avec le même plaisir à chaque fois ? 

Que malgré l’envie et la passion, tu as du mal à te motiver chaque jour et que tu finis (très) souvent par remettre à plus tard l’apprentissage de l’italien ? 

 

C’est là que la motivation ne suit plus, et que tu te demandes comment faire pour garder la motivation au quotidien quand on veut apprendre l’italien et améliorer son niveau. 

 

LE PROBLÈME DE LA MOTIVATION 

C’est justement qu’elle n’est pas là tous les joursEt même si c’était le cas, elle ne l’est pas à chaque moment de la journée. 

En réalité, la motivation n’est rien d’autre qu’une pâle copie de la météo : 

  • S’il fait beau, on est content et on passe une bonne journée ; 
  • S’il fait moche, on est triste et notre journée aussi. 

 

De la même manière, si tu te motives à étudier l’italien, tu vas apprendre et réviser des règles de grammaire, des tableaux de conjugaison, des mots et des expressions, puis améliorer tes compétences à l’oral et à l’écrit. 

 

Mais si la motivation n’est pas au rendez-vous, tu vas rester au même stade ou pire, perdre toutes tes connaissances déjà acquises et devoir tout reprendre depuis le début (si la motivation est là, encore une fois !). 

 

Ce n’est pas un facteur extérieur qui doit guider notre bonheur (la météo) ou nous permettre d’avancer dans notre apprentissage de l’italien (la motivation). 

 

C’est ton mental et toi-même, et seulement vous, qui avez le pouvoir de décider : 

  • Que ta journée sera belle malgré le temps de merde, et ; 
  • Que tu vas prendre quelques minutes de tes 24 heures pour étudier l’italien (d’une manière ou d’une autre) parce que ça te tient vraiment à cœur, même si la motivation n’est absolument pas là. 

 

motivation pour apprendre l'italien

 

LA RÉPÉTITION, LA RÉGULARITÉ ET L’AUTODISCIPLINE

Le plaisir et la passion sont des moteurs initiaux qui te permettent de savoir ce qui te plaît dans la vie (l’Italie et sa langue), ce que tu veux faire (apprendre l’italien), et qui te donnent la motivation nécessaire pour te lancer. 

Mais ces moteurs ne suffisent pas à te motiver chaque jour pour que tu puisses continuer d’apprendre et progresser efficacement, concrètement et réellement.  

 

Pour cela, la clé c’est la répétition

la répétition qui inclut automatiquement la régularité

la régularité qui marque l’importance de l’autodiscipline

 

La régularité pour faire travailler ta mémoire de manière naturelle et efficace et ne plus oublier ce que tu apprends. 

L’autodiscipline parce que les résultats ne seront pas immédiats (= tu ne vas pas réussir à maîtriser parfaitement l’italien en l’espace de 3 heures, ni même de 3 mois, même si le plaisir d’étudier est là) et que tu vas devoir faire preuve de patience pour apprendre efficacement en pensant sur le long terme. 

 

Le meilleur moyen d’enclencher la régularité et l’autodiscipline, c’est justement à travers les petites répétitions quotidiennes qui sont plus utiles et efficaces que de longues séries d’apprentissage une fois de temps en temps (si tu as la chance que la motivation pointe le bout de son nez). 

 

Pense aux bébés qui apprennent leur langue maternelle : ils imitent les adultes qu’ils entendent au quotidien en répétant chaque jour leurs mots, leurs intonations, leurs expressions, leurs tics de langage, leurs accents, leurs prononciations, leurs fautes de langue, etc. 

C’est à force de répéter qu’ils arrivent ensuite à progresser, pas parce qu’ils sont motivés à apprendre une langue, ni parce qu’ils pensent qu’il faut passer tout son temps d’apprentissage à étudier les livres de grammaire ou de conjugaison et à faire des listes de vocabulaire. 

 

garder la motivation pour apprendre l'italien

 

TON OBJECTIF 

Si la motivation était LA solution, on arriverait à tout faire et réussir dans la vie, non ? 

Alors pourquoi est-ce que tu as du mal à t’y mettre certains jours alors que tu veux vraiment apprendre l’italien et progresser ? Et pourquoi ces jours sont-ils si fréquents ? 

La réponse est simple : parce que tu n’as pas d’objectif particulier en italien. 

 

Voici une liste non exhaustive d’exemples des objectifs (petits ou gros) que tu peux te fixer et qui vont déterminer tes actions quotidiennes (quoi étudier et comment l’étudier, quel support/outil choisir, combien de temps y consacrer, etc.) : 

  • Devenir bilingue 
  • Apprendre à se présenter
  • S’entraîner à parler en italien
  • S’entraîner à écrire en italien
  • Maîtriser tous les temps de l’indicatif
  • Apprendre le vocabulaire le plus utilisé dans un secteur précis
  • Apprendre l’italien parlé (populaire)
  • Apprendre les expressions idiomatiques
  • Améliorer sa compréhension écrite
  • Améliorer sa compréhension orale
  • Réussir à écrire une lettre
  • Préparer une présentation orale
  • Revoir le congiuntivo
  • Réviser les nombres
  • Améliorer son accent et sa prononciation 

 

Pour savoir quoi répéter sur une base quotidienne, il est donc primordial de définir un objectif clair et précis qui va te faire avancer même quand la motivation ne sera pas là, que tu te sentiras fatigué.e, que tu auras l’impression de manquer de temps et que tu te trouveras d’autres excuses. 

 

Et c’est précisément dans ces moments-là que tu vas penser en priorité à ton objectif et que tu vas le visualiser : tu vas t’imaginer en train de parler italien avec les Italiens et les Italiennes dans le Bel Paese, tu vas te voir te débrouiller sans aucune difficulté, tu vas ressentir le bonheur, la satisfaction et la fierté de comprendre tous les accents italiens et de te faire comprendre à ton tour, tu vas observer les natifs qui vont être surpris de t’entendre parler sans accent français et avec plein de mots typiques et d’expressions idiomatiques et populaires, et tu vas avoir envie de continuer, encore et encore, pour apprendre toujours plus et progresser chaque jour en italien. 

 

C’est cette image de toi en train de vivre ton rêve qui va te faire vibrer chaque jour et qui va te permettre de te mettre facilement à la répétition quotidienne grâce à ta régularité et à ton autodiscipline pour atteindre ton objectif. 

 

EN RÉSUMÉ 

Quand on veut apprendre l’italien de manière efficace et durale, la motivation est inutile pour avancer sur le long terme (car on aura toujours le temps de faire plein d’autres choses souvent plus simples et dont le résultat est immédiat) si la régularité et l’autodiscipline au quotidien ne sont pas là avec un objectif clair et précis à atteindre.

 

Alors, quel est ton objectif qui va t’aider à garder la motivation au quotidien pour apprendre l’italien et améliorer ton niveau ? 

 

Je remercie Pierre du blog Dirige ta vie qui m’a justement motivée à partager mes secrets sur la motivation quand on veut apprendre l’italien grâce à son événement « Carnaval d’articles sur la motivation » auquel je participe avec cet article. 

 

Si cet article t’a plu, n’oublie pas de le partager sur tes réseaux sociaux, d’épingler l’une des images ci-dessus sur Pinterestet de me dire en commentaire ou par email ce qui t’empêche d’apprendre l’italien et/ou d’améliorer ton niveau !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  • 238
  •