Comment améliorer ton niveau d’italien à l’oral ?

Comment améliorer ton niveau d’italien à l’oral ?

27/02/2020 0 Par Arzu

Si on fait la moyenne de toutes nos participations durant les cours de langues au collège et au lycée (donc sur une période de 7 ans), on ne parle au final que quelques heures dans la langue étrangère en question.

 

C’est complètement fou, déconcertant et pas du tout étonnant que l’oral soit donc la bête noire de tous quand on se lance dans l’apprentissage d’une langue (ou pas), surtout pour nous Français, vero ?

 

Et il est alors tout à fait normal que tu sois à la recherche d’autres solutions pour essayer d’améliorer ton niveau d’italien à l’oral en dehors d’une salle de classe.

 

Peut-être que tu réalises déjà ces actions chez toi :

  • regarder des films et des séries en VO ;
  • suivre des Youtubeurs italiens ;
  • regarder la télévision italienne ;
  • écouter de la musique, la radio et des podcasts en italien.

 

Ces activités sont nécessaires pour :

  1. S’immerger dans la culture italienne (oui, YouTube et la télé permettent de découvrir une partie de l’Italie et des Italiens d’aujourd’hui, n’en déplaisent à certains) ;
  2. Découvrir et apprendre du vocabulaire nouveau (en général ou par thématique), plusieurs “types” d’italien (standard/neutre, populaire/familier, soutenu, argot, etc.), la bonne prononciation des mots (qui est plus importante que l’accent), l’utilisation réelle et en live des règles de grammaire et de conjugaison (ou pas, comme en français), tous les innombrables accents (et pas dialectes), etc.

 

Et si tu écoutes la langue sans recourir aux images (radio, podcast, chansons), tu aides encore plus ton oreille à identifier toutes les spécificités de la langue de Dante en te concentrant et en te fiant davantage à ton intuition et à tes perceptions, donc à toi-même et à ton italien.

 

Tout cela te permet de travailler et d’améliorer ton niveau d’italien à l’oral… seulement en ce qui concerne la compréhension.

 

Mais qu’en est-il de l’expression orale ?

Que fais-tu pour apprendre à, littéralement, PARLER italien ?

 

C’est cette partie qui représente le réel problème pour nous Français (si je généralise) quand on apprend une langue : on a beau être doué à l’écrit, se débrouiller en italien ou plus ou moins tout comprendre en écoutant (et en lisant) la langue, on a beaucoup plus de mal à passer à l’étape où il FAUT parler avec les autres.

 

On l’a vu et tous expérimenté, l’école ne nous aide clairement pas puisque ce n’est pas dans la culture française de privilégier l’oral à l’écrit contrairement à d’autres pays, comme l’Italie.

 

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut réussir sans elle parce qu’on a de meilleures solutions pour apprendre à parler italien (pour de vrai).

 

Exemple :

  • partir vivre en Italie pendant quelques mois, années ou pour toujours (travail, études, stage, autres)

 

En apparence, c’est LA solution idéale pour améliorer son niveau d’italien à l’oral et donc parler italien.

 

Partir vivre en Italie, c’est avoir la chance et l’opportunité d’apprendre et de pratiquer la langue au quotidien en étant au contact de natifs, de découvrir tout ce qui n’est pas enseigné à l’école, de se créer l’habitude de parler en italien pour que notre expression soit fluide, d’améliorer son accent et sa prononciation, d’enrichir son vocabulaire, de réussir à utiliser la grammaire et la conjugaison de manière automatique et naturelle, etc.

 

Mais encore faut-il avoir LE comportement adéquat sur place pour que toute cette projection se réalise, car non, partir vivre en Italie n’est pas une garantie de progresser à l’oral en italien, et encore moins d’avoir l’occasion de pratiquer la langue avec les autres.

 

Autre solution :

  • Recourir à des partenaires de langue (tandems linguistiques)

 

L’idée est bonne en théorie, mais en pratique on déchante vite puisque cela implique de parler dans sa propre langue aussi pour que chacune des parties soit satisfaite.

 

C’est toujours mieux que rien, on est d’accord, mais perso, je préfère éviter toute communication dans ma langue maternelle lorsque je suis en train d’apprendre et de pratiquer activement une langue étrangère, encore plus si le but est de progresser (et c’est toujours le cas !).

 

Autre possibilité :

  • Parler avec ses amis ou sa famille d’origine italienne (si on a cette chance, évidemment).

 

Là encore, à moins qu’ils ne sachent pas un mot en français, tu risques d’utiliser ta langue maternelle à un moment ou à un autre et cela ne fera que bloquer le processus d’immersion linguistique, car ton cerveau saura que tu pourras toujours passer au français pour mieux te faire comprendre ou avoir une réponse claire.

 

améliorer ton niveau d'italien à l'oral

 

Ce sont là les activités les plus connues pour améliorer ton niveau d’italien à l’oral en dehors de l’école (où c’est très difficile, pour ne pas dire impossible), mais ce ne sont pas les plus utiles…

…parce que tout dépend de TOI et de TON comportement.

 

Ce n’est pas parce que tu vas te retrouver en Italie, dans l’endroit idéal et avec les personnes idéales (= natives) avec qui pratiquer, que tu vas automatiquement progresser.

 

Il faut que tu fasses de vraies rencontres (la caissière du supermarché, ça compte pas) et que tu ailles de toi-même vers les autres pour t’entraîner à parler leur langue : personne ne t’attend et si tu ne fais jamais le premier pas ou que tu n’as pas de cercle social uniquement italien, tu parleras la langue de manière superficielle (bonjour, merci, au revoir, etc.), même si tu vis 20 ans dans le Bel Paese.

 

Ce n’est pas parce que tu pratiques l’italien à l’oral avec ton partenaire de langue, tes amis ou ta famille de temps en temps en sortant quelques phrases par-ci par-là en français (“c’est pas grave, c’est rien”) que ton niveau à l’oral va augmenter comme et autant que tu le voudrais au fond de toi.

 

Il faut les motiver et les convaincre de te parler uniquement en italien… mais peut-être qu’ils n’ont pas envie, pas le temps ou tout simplement pas les connaissances adaptées et les compétences pour.

 

Il faut aussi être régulier, s’autodiscipliner et ne pas se contenter de pratiquer la langue à l’oral de manière occasionnelle, car c’est inutile : la progression arrive par la répétition quotidienne.

 

Alors que faire ? Et comment ?

 

OK, l’école n’est pas là pour nous apprendre une langue et encore moins à la parler, on est tous d’accord sur ce point puisqu’on l’a tous expérimenté.

 

L’objectif de l’école est :

  • de nous faire découvrir une culture étrangère pour nous ouvrir l’esprit ;
  • de nous enseigner les bases d’une langue étrangère pour se débrouiller en contexte ;
  • et de manière totalement facultative, de nous transmettre l’amour et la passion pour le pays en question.

 

Ensuite, c’est à nous de continuer notre apprentissage pour progresser et améliorer notre niveau dans la langue à l’oral et à l’écrit.

 

Pour cela, il faut être actif/acteur de son apprentissage et responsable de sa progression.

 

Mais le problème, c’est qu’on continue à reproduire le même schéma qu’on a eu à l’école pendant 7 ans :

  • soit on oublie complètement l’oral et on ne fait absolument rien même si on rêve de parler italien un jour : on se contente alors d’étudier la grammaire, la conjugaison et d’apprendre des listes de vocabulaire ;
  • soit on se rassure en se disant que la compréhension orale va suffire… mais c’est une action/pratique passive : pour réussir à PARLER italien, il faut PARLER et donc être actif.

 

Puis il arrive un jour où on se rend compte que toutes ces actions passives ne nous font pas avancer autant qu’on le voudrait, qu’on comprend peut-être (très) bien la langue en lisant et en écoutant, qu’on connaît en théorie la grammaire et la conjugaison, qu’on a pas mal de vocabulaire…

…mais qu’on a PEUR de l’oral et qu’on ne fait donc rien à cause de ça.

 

Conclusion ?

 

On n’arrive pas à progresser à l’oral en italien et on continue de se demander quoi faire, comment mieux apprendre, être plus efficace, quel est le secret, etc.

 

On cherche donc des partenaires de langue, on va à des événements italo-français et si on a la chance d’avoir des amis ou de la famille d’origine italienne, on essaye de les convaincre de parler italien avec nous.

 

Et on se dit que le top du top serait de partir en Italie, au moins en vacances ou en voyage, même si on rêve plutôt d’y vivre et de parler italien tous les jours avec les Italiens.

 

Et voilà qu’arrivent d’autres problèmes :

  • Que faire si tu n’as pas la possibilité de voyager ou de vivre en Italie ? Tu ne peux pas te permettre de lâcher toute ta vie en France comme ça, et peut-être que le fait de ne pas réussir à parler italien te bloque encore plus ?
  • Que faire si tu ne connais personne d’origine italienne dans ton entourage avec qui t’entraîner à parler italien ?
  • Que faire si tu es trop timide pour faire des tandems, aller à des événements et rencontrer de nouvelles personnes avec qui pratiquer la langue ? 
  • Que faire si tu as l’impression de ne pas du tout avoir le niveau pour commencer à parler en italien (que tu sois débutant ou pas) ?
  • Que faire si tu te sens bloqué en France et que tu as la sensation de ne pas avancer en italien, surtout à l’oral ?

 

Je me suis posée exactement les mêmes questions il y a plus de 10 ans quand je me suis rendu compte que je savais parfaitement lire, écrire et écouter en italien et que je comprenais tout, mais que je n’arrivais pas à parler en italien.

 

J’avais moi aussi peur de l’oral, j’étais extrêmement timide et je n’avais pas les moyens de me rendre en Italie, même pas en week-end.

 

Et pourtant, c’est bien en France que j’ai fini par apprendre à parler italien, toute seule, en faisant des actions et des activités actives !

 

Parce que les actions passives sont toutes très bien…

…mais seules, elles sont inutiles si tu ne les associes pas à de la pratique active pour PARLER, et donc améliorer ton niveau d’italien à l’oral de manière réelle et concrète.

 

J’ai donc créé un challenge de 5 jours pour te montrer que tu peux, toi aussi, progresser facilement à l’oral en italien de chez toi et apprendre à parler italien peu importe ton niveau actuel, même si tu ne peux pas partir (vivre) en Italie, que tu es timide ou que tu ne connais personne avec qui pratiquer la langue !

 

Tu peux déjà t’inscrire et rejoindre le groupe Facebook privé où se déroulera le challenge (on commence le lundi 16 mars) pour ne manquer aucune vidéo et commencer à améliorer ton niveau d’italien à l’oral :

OUI, JE VEUX PARTICIPER AU CHALLENGE !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  • 269
  •